Qui sommes-nous ?

image description  

Centre de Recherche Niger

Le centre de recherche d'Epicentre à Maradi a été créé dans les suites de la crise alimentaire de 2005 au Niger. Epicentre a ensuite été officiellement enregistrée au Niger en 2009. À ce jour, 400 personnes travaillent dans divers domaines : soins médicaux, laboratoire, gestion des données, contrôle qualité, logistique et activités administratives entre autres. L'ensemble du personnel vient essentiellement du Niger et des pays de la sous-région. En plus de soutenir le ministère de la Santé, MSF et d'autres ONG dans leurs réponses aux épidémies et à la crise alimentaire, des études innovantes sont également menées à Maradi et dans le pays.

Les essais sont menés selon les normes de qualité des GCP (bonnes pratiques cliniques) et GPP (bonnes pratiques participatives). Les études sont menées en étroite collaboration avec le Ministère de la Santé, MSF, des ONG, le Centre de Recherche Médicale et Sanitaire (CERMES), l'Université de Niamey, les agences des Nations Unies et d'autres institutions universitaires.

Laboratoire

Le centre de recherche de Maradi comprend également un laboratoire situé sur le terrain de l'hôpital régional. Des examens de bactériologie et des sérologies y sont effectués ainsi que d'autres analyses de routine.

Exemples des activités en cours

Rotavirus

L'infection par le rotavirus est une cause majeure de gastro-entérite sévère, responsable d’environ 1300 décès d’enfants dans le monde chaque jour, principalement en Afrique subsaharienne. Les résultats publiés  d’un essai clinique mené au Niger démontrent l’innocuité et l’efficacité d’un nouveau vaccin contre le rotavirus qui peut éviter jusqu'à 66,8% de cas de gastro-entérite sévère chez les nourrissons. En outre, le vaccin ne nécessite pas de chaîne de froid et c'est un avantage important dans les régions éloignées des pays à faible revenu. Le vaccin est enregistré en Inde et attend actuellement la préqualification de l'OMS. Un autre volet de l'étude explore l'efficacité à long terme de l'effet de la nutrition prénatale de la mère sur la réponse immunitaire infantile au vaccin contre le rotavirus et à d'autres vaccinations de routine.

Malnutrition aiguë sévère

La standardisation des protocoles de traitement pour la malnutrition aiguë sévère a contribué à substantiellement réduire la mortalité, qui demeure malgré tout importante. Ceci est probablement dû à la gravité des complications associées, à une présentation tardive et à des infections associées. Actuellement aucune donnée n’est disponible sur le risque et le type d'infections et de décès associés à la pratique des soins de santé. Cette étude vise à approfondir notre compréhension de l'ampleur du problème et peut également aider à guider la mise en œuvre des mesures visant à réduire le risque de survenue de telles infections.

Fièvre de la vallée du Rift

La fièvre de la vallée du Rift est due à un virus qui affecte principalement le bétail, mais a également la capacité d'infecter les humains, responsable de décès dans certains cas. Une épidémie de fièvre de la vallée du Rift a été signalée en octobre 2016 au Niger. Epicentre a soutenu l'ONG ALIMA et le Ministère de la Santé du Niger pour investiguer et répondre à cette épidémie.
 

Télécharger la plaquette                                                       Contact Niger